image

Bonjour , 

 alors avez-vous regardé l'émission que je vous recommandais ? Le soignant qui parlait de se réapproprier son corps . C'est vraiment quelque chose auquel il faut réfléchir. Malgré les connaissances que je peux avoir en chimie en biochimie en physiologie et en nutrition, il m'est arrivé maintes fois de perdre le bon sens. Comment expliquer autrement que par une perte de bon sens,   Quand on commence à paniquer juste par ce que l'on a mangé un morceau de pain!!!!! Le dicktat de certains régimes nous amène à perdre conscience de la réalité. On ne suit plus notre corps, on ne mange plus parce que l'on a faim, on subit bêtement un programme. Si on nous dit 30 g on en mange 30 g même si on en  voudrait 50g , on mange la totalité de ce qui est marqué sur notre liste même si nous n'avons plus faim, bref on perd tout contact avec notre corps. Le programme devient une obsession. On ne vit que par lui .  Notre vie n'est qu'une succession de pseudo fierté quand on suit  consciencieusement le programme et de honte quand on s'en est né carte ne serait-ce que d'un demi chouia .  Est ce bien raisonnable?  Je ne le crois pas. J'ai lu très récemment sur un blog quelqu'un qui se fustiger car elle avait bu deux verres de rosé alors qu'elle est en régime *ducon* .  Est ce bien raisonnable de se flageller quand on a bu deux verres de rosé? Est-ce qu'on mérite la guillotine? Est-ce qu'on est une personne mauvaise ,méchante ,sans volonté ou quoi que ce soit de pareil juste par ce que l'on a bu deux verres de rosé??? Allons revenons à la raison et vite reprenons possession de notre corps et aussi de notre bon sens commun. On ne culpabilise  plus et ce ne sont pas deux verres de rosé qui vont mettre en l'air ni sa santé ni son "régime" . Les personnes minces mangent de tout,  simplement quand elle n'ont plus faim elles disent non, quand elles ńont plus faim elle s'arrêtent de manger. Vous pouvez leur présenter leur plat préféré si elles  n ont pas faim elles vous diront non. Elles n'ont pas perdu le sens de l'écoute de leur corps. On n'est pas obligé de finir son assiette. Il faut se le dire se le le redire et se le répéter: Rien  n'est interdit , rien n'est méchant, Rien n'  est mauvais , arrêtons de diaboliser et de nous punir . On peut manger de tout il nous suffit de réduire les portions , et si un jour nous avons envie de nous resservir on peut le faire.vous verrez  cela n'arrive pas tous les jours, surtout si l'on  considère que cela n est pas un pêché mortel . 

Aimons nous et aimons ce que nous mettons dans notre assiette et dans notre bouche, la nourriture n'est pas notre ennemie et nous ne sommes pas notre propre ennemi non plus.

a demain !